Vêtements
nautiques testés par
qui vit corps à corps
avec la mer.

Qui choisit les vêtements nautiques Slam sait que
la mer en fait intimement partie. Des vêtements salés, des icônes qui ont
écrit l’histoire du nautisme et qui savent évoluer
avec elle.

Vêtements<br>nautiques testés par<br>qui vit corps à corps<br>avec la mer.

En plus de développer la recherche scientifique sur les tissus et sur les techniques d’assemblage, nous testons les vêtements avec les athlètes. Ce sont eux qui se mouillent et qui savent nous dire par où il vaut mieux que l’eau sorte, si la manche permet des mouvements extrêmes, si la découpe dans le dos facilite l’écoulement, si le renfort est résistant mais sans nuire au confort.

Les détails sont un point fort de nos collections, ils se remarquent dans les coutures thermosoudées, dans l’accès aux poches, dans la finition de la manche, dans les coutures qui ne laissent pas pénétrer l’eau, dans les trois couches qui donnent l’isolation nécessaire, tout en étant confortables et performantes.

Ce sont des vêtements testés par qui vit corps à corps avec la mer. Ou - avouons-le - par qui voudrait parfois sentir un peu moins ce corps à corps. L’analyse de leur feedback fait partie de notre travail et nous aide à perfectionner la collection dans les moindres détails.

Matteo Capurro est l’un de nos athlètes olympiques qui a justement testé ces jours-ci le néoprène aux CICO de Gênes, le Championnat Italien Classes Olympiques 2018. Quand Matteo nous donne l’ok, nous pouvons dire que nous avons (presque) atteint la perfection.

L’esthétique, toutefois, va de soi avec la technologie et Slam a innové et révolutionné ce monde. Avec des tissus techniques mais aussi avec des coupes et des styles originaux. Là aussi c’est une question d’entraînement.

Les vêtements Slam sont très appréciés aussi par les femmes. Comme Alice Linussi, l’une de nos meilleures athlètes olympiques, qui adore les détails dans les vêtements techniques : le mechanical stretch, le rip stop, les coutures renforcées avec du caoutchouc liquide…



La vie en mer pour ces athlètes n’est pas facile, en plus des épreuves physiques ils doivent surmonter aussi les adversités climatiques. Une couture bien faite peut empêcher le passage de l’air et de l’eau, et donc faire la différence. La méticulosité des athlètes associée à notre préparation nous permet de trouver toujours une solution innovante et de continuer à travailler sur le vêtement avec la participation de qui le porte quotidiennement.

Nous ne perdons pas de vue la féminité, car le beau sexe est bien représenté dans la voile, comme nous le rappelle Alice Linussi. On a parfois tendance à penser que féminité et commodité sont incompatibles. Rien de plus faux.

Il est souvent difficile de transmettre à qui porte les vêtements Slam toutes leurs particularités. Mais ce sont les résultats qui parlent.

Nos athlètes sont d’accord avec nous sur la qualité pro et sur les performances de nos lignes de vêtements techniques. Mais Alice nous demande un effort supplémentaire : une ligne féminine en néoprène. Un peu de patience Alice, nous y travaillons!